Tout savoir sur Agadir Souss massa

IMMOUZER IDA OUTANANE

 

Comme un petit coin de Paradis, la région d’Immouzer des Ida Outanane, est l’une des plus agréables excursions des environs d’Agadir qui mène au cœur du pays des Ida Outanane, confédération de tribus berbères, qui ne s’est ralliée au makhzen, le pouvoir central, qu’en 1927.

Située aux contreforts de l’extrême ouest du Haut Atlas, qui plonge dans l’Atlantique aux environs du Cap Rhir, le relief se distingue par de hauts plateaux calcaires entaillés de gorges à la végétation variée qui lui valent le charmant surnom de « vallée du paradis ».

Cette zone montagneuse est parsemée de localités présentant une haute valeur paysagère et un intérêt pour l'écotourisme en général, mais surtout pour les amateurs de voyages aventure et notamment du « trekking », d'observation des oiseaux et de géologie, en raison de la grande quantité de fossiles que l'on trouve ici. Citons notamment les chutes d'eau d'Immouzer, Paradise Valley, les grottes de WinTimdouine et l'oasis du fleuve Tamrhakht.

C’est en quittant Agadir par la route d’Essaouira, prendre à droite pour aller à la découverte du village de Aourir et se laisser guider par la route goudronnée récente. Au départ, le chemin s’engage entre les monts calcaires jaunes qui se zèbrent plus loin d’arêtes brunes, témoignage des formidables tremblements de terre qui ont soulevé ces couches géologiques au Maroc.

La grande boucle Agadir-Imouzzer-Bigoudine-Agadir, totalise 210 km. Mais dès 35 km d’Agadir, le dépaysement est déjà total : montagnes, canyons, cascades, palmeraies et villages perdus dans la montagne. Prendre la route d’Immouzzer, c’est prendre la route d’une nature généreuse et sauvage et partir à l'aventure.

Après le col d’Issi, c’est une plongée vers la grande palmeraie de Tamzerghout qui attend le visiteur, là où se côtoient palmiers, bananiers, oliviers et orangers. Dans cette descente, tout au long du parcours des échoppes présentent de nombreux fossiles dont les très fameuses ammonites d’Imouzzer des Ida-Outanane.

Avant de reprendre de l’altitude, la voie s’engage sur une dizaine de kilomètres le long de laquelle s’ouvrent des failles qui débouchent sur des oasis, des canyons, des villages, des sources ainsi que des piscines naturelles qui sont appelées « marmites des géants ».

Puis on parvient enfin au village d’Imouzzer, doté d'une vue spectaculaire, et où l’on découvre les fameuses cascades que les habitants ont baptisées « le voile de la mariée ». La route continue ensuite jusqu’à Bigoudine, un petit village très pittoresque puis rejoint la voie nationale qui mène jusqu’à la ville d'Agadir.

Perché à 1250 m d’altitude, les maisons blanches du village d’Immouzer dominent une large dépression occupée par une belle palmeraie. L’apiculture est l’une des activités principales des habitants du village, dont le miel aux parfums de fleurs, miel de thym, miel de lavande ou miel de cactus, est réputé dans tout le Maroc. La production du miel est estimée à environ 120 tonnes chaque année. Aux bords des routes, et dans de nombreuses échoppes, le miel marocain est vendu en pot de 150 g à 1 kg ; le miel de thym, considéré comme le meilleur, est le miel le plus cher. Vous pouvez par ailleurs visiter le souk hebdomadaire d’Immouzer qui se tient tous les jeudis.

Sites et attractions à visiter

Ils ont partagé leurs expériences

Nos destinations

Nos destinations